POUR UN MEILLEUR POSITIONNEMENT DE L’INDUSTRIE MINIÈRE DU QUÉBEC

Québec, le 23 janvier 2024 – L’Association minière du Québec (AMQ, Association) voit l’avenir du développement minier avec optimisme à la suite de la conférence de presse de la ministre des Ressources naturelles et des Forêts, madame Maïté Blanchette Vézina qui présentait son Plan d’action 2023-2025. Avec cette actualisation du Plan québécois pour la valorisation des MCS, le gouvernement réaffirme sa volonté de développer ce créneau en mettant en place des orientations et des mesures favorables afin que le Québec continue de se tailler une place de choix sur l’échiquier mondial en tant que juridiction productrice de minéraux critiques.

Le sous-sol québécois est riche en MCS nécessaires à la transition énergétique. En tant que premier maillon de la chaine de valeur, l’industrie minière du Québec joue un rôle important dans le développement de la filière batterie et la décarbonation mondiale. Le Québec se démarque grâce à une main-d’œuvre qualifiée parmi les meilleures au monde et à ses façons de faire responsables et respectueuses qui le rendent plus attrayant pour les investisseurs et les consommateurs de MCS.

L’AMQ se réjouit de la bonification de la liste des MCS avec l’ajout de minéraux comme le manganèse, l’aluminium, l’apatite, le germanium, la silice de haute pureté, et surtout, le fer de haute pureté. Le Québec jouit d’un avantage mondial dans la décarbonation de l’acier par l’utilisation de minerai de fer de haute pureté en provenance de la Fosse du Labrador. Ce fer unique contribue à la production d’acier vert, un matériel critique et indispensable à la fabrication des technologies nécessaires à la transition énergétique tels les éoliennes, les barrages hydroélectriques, les panneaux voltaïques, les véhicules électriques et la géothermie.

Citation

« Le Québec est riche en MCS et certains gisements découverts sont de classe mondiale. Voilà un avantage non négligeable pour la province. Pour en tirer profit, il faut toutefois pouvoir avoir accès au territoire pour explorer et trouver la mine de demain.»

« L’industrie minière québécoise a démontré au fil des dernières années qu’elle a à cœur de développer les projets miniers de façon responsable et dans le respect des milieux et de l’environnement. Par cette actualisation du Plan, le gouvernement confirme une fois de plus que le secteur minier est une réelle solution aux enjeux climatiques et une source d’enrichissement à fort potentiel pour le Québec. Les retombées positives des MCS s’ajoutent donc aux bénéfices que le Québec retire déjà des filières traditionnelles permettant de créer encore plus de valeur de la valorisation des ressources minérales. »

Josée Méthot, Présidente-directrice générale de l’AMQ

À propos de l’Association minière du Québec

Fondée en 1936, l’Association minière du Québec (AMQ) agit à titre de porte-parole proactif des entreprises minières en production, en exploration et en transformation, des entrepreneurs miniers, des entreprises minières en développement, de même que des fournisseurs, d’institutions, d’organismes sans but lucratif et de divers partenaires du secteur minier. Fière des 48 187 emplois et des activités totalisant 11,7 milliards de dollars que l’industrie minière a générés au Québec au cours de l’année 2020, l’AMQ a pour mission de promouvoir, soutenir et développer de façon proactive une industrie minérale québécoise responsable, engagée et innovante.

-30-